La pose du carrelage / 7 octobre 2019

Tout ce qu’il faut savoir pour percer du carrelage.


Vous avez besoin de percer votre mur ou votre sol, mais vous avez peur de casser votre carrelage ? Avant de commencer à percer cette surface lisse, vous devez savoir comment vous y prendre pour percer les trous dont vous avez besoin sans craquer ni saboter les carreaux et sans gâcher tout votre travail. Par où doit-on commencer ?


Quel foret utiliser pour percer son carrelage ?


Pour percer du carrelage, vous devez vous munir de forets. Les forets classiques ne sont pas assez robustes pour ça, il vous faudra donc choisir entre des forets à maçonnerie ou des forets diamantés.

Il est difficile de faire un trou dans du carrelage, surtout que celui-ci peut facilement se briser. Et pour éviter les dégâts, il faudra donc choisir les bons outils, régler ceux-ci sur la bonne vitesse et éviter de mettre une trop grande pression lors du processus.

Les forets traditionnels peuvent faire un trou un peu trop gros et/ou grossier, mais ils peuvent surtout casser votre carreau.

C’est pourquoi il est conseillé d’utiliser une pointe en carbure à maçonneries pour vos forets, qui sont très efficaces pour percer des carreaux. En effet, ils sont également utilisés pour percer de la roche par exemple. Si vous parvenez à le manier avec soin, vous pourrez faire un trou sans commettre de fissures : il faut les utiliser à basse vitesse.

Certes plus coûteux, vous pouvez utiliser les forets diamantés qui sont encore plus durables et sont recommandés par beaucoup pour percer la surface dure des carreaux.
Cependant, n’oubliez pas de refroidir les pointes diamantées pour éviter une surchauffe qui causera la casse du carrelage !

Ces deux styles de pointes à forets sont destinées à percer des matériaux durs, tout en réalisant un trou de forme parfaitement cylindrique.


Quels outils utiliser pour percer du carrelage ?


En plus de disposer du bon type de foret selon la surface que vous avez à percer, il vous faudra aussi disposer des outils adéquat pour réaliser ce travail !

Vous aurez donc en premier lieu besoin d’une perceuse électrique avec le foret qui convient à la tâche que vous réaliserez. Le foret doit absolument être neuf : si vous en utilisez une ancienne ou un peu abîmée, en plus d’être largement moins efficace, cela peut abîmer votre carrelage !

Ensuite, pour des questions de sécurité, munissez-vous de lunettes de protection et d’un masque anti-poussières. En effet, lors de la réalisation du perçage, il se peut qu’il y ait des particules de poussières et de débris dans l’air.

Enfin, il est conseillé de faire cela avec des gants de protection en latex.


Comment percer du carrelage sans le fendre ?


Ce que vous redoutez le plus, c’est de gâcher tout votre travail en abîmant celui-ci lors du perçage. Et vous avez raison de vous inquiéter, car une catastrophe est vite arrivée ! Mais n’ayez crainte, on va vous aider à éviter cela.

Avant de penser à percer vos carreaux fraîchement installés, assurez-vous de connaître exactement la nature de votre perçage.

En effet, le carrelage en porcelaine ou en pierre naturelle est beaucoup plus résistant que du carrelage en céramique, cela implique donc que vous devez fournir plus ou moins d’efforts pour percer l’autre côté !

Percer la surface extérieure sans l’abîmer est l’étape la plus compliquée. En effet, les carreaux sont faits pour être résistants. Ils sont conçus pour ne pas se casser facilement.

Rien que le démarrage de la perceuse peut s’avérer être difficile : avec, par exemple, la mèche qui a tendance à sauter. Mais, ne vous en faites pas, j’ai quelques astuces !

Tout d’abord, faites un “X” sur le point à percer du carreau avec un ruban adhésif. L’utilité de cette action est de stabiliser la mèche et d’apporter la traction nécessaire au perçage.

De la même manière, rayez un “X” dans le carreau au point de perçage, en laissant suffisamment d’espace pour que la mèche puisse s’agripper sans patiner sur la surface glissante. Veillez à ne pas érafler une zone qui laisserait des traces visibles et disgracieuses sur votre carrelage.

C’est une manière simple de maintenir la mèche en place et d’éviter de devoir poser du ruban adhésif en permanence.


Comment percer le carrelage ?


Une fois la mèche allumée, le reste se résume à percer patiemment le carreau. Les dalles dures peuvent prendre un certain moment. Percez lentement, à basse vitesse.
Accélérez progressivement la vitesse selon le cas, en commençant lentement puis en augmentant petit à petit. Il faut savoir que le perçage du carreau n’est pas une question de vitesse, mais plutôt de persistance. Maintenez une pression constante et ferme, mais pas trop, sinon vous risquez de transpercer le carreau au lieu de le percer.

Il faudra ensuite refroidir la mèche au fur et à mesure. Pour cela, humidifiez la pointe de la mèche à l’aide d’eau pour éviter toute surchauffe ou casse du foret. Fabriquez un système de tuyau d’arrosage pour faire circuler un filet d’eau régulier sur la mèche, ou aspergez avec de l’eau à mesure que vous progressez.
Une paire de mains supplémentaire est pratique ici ! Mais si vous êtes seul, arrêtez-vous de temps en temps pour pulvériser la mèche de forage (zone de la pointe seulement).

/!\ Ne versez jamais d’eau dans ou directement sur la partie motorisée de la perceuse.


Il faut de la pratique pour obtenir un bon résultat d’alésage, de lubrification, de vitesse et de pression. Pour de meilleurs résultats, commencez lentement et préparez-vous à prendre votre temps, en augmentant doucement la vitesse et la pression au besoin.


Comment percer du carrelage avec une scie-cloche ?


Si un jour vous devez poser du carrelage dans des endroits particuliers tels qu’autour d’une prise électrique ou bien d’un évier par exemple, vous devrez certainement faire un trou plus large qu’habituellement. Ainsi, vous aurez besoin d’une scie-cloche.

Pour utiliser une scie-cloche, rien de plus simple ! Tracez tout d’abord

Installez votre perceuse avec une scie cloche de taille adéquate, et placez la correctement à l’endroit approprié.

Pour commencer à percer le trou, appuyez fortement et continuellement vers le bas. Si votre carrelage est en pierre ou en porcelaine, il faudra évidemment beaucoup plus de temps et de force pour cette étape.

#LesTipsDeLauré Pour éviter une surchauffe du matériel qui pourrait entraîner une casse du carrelage, gardez la scie-cloche bien lubrifiée.

Lorsque le trou a été réalisé, sortez doucement la scie.


Et après avoir percé le carrelage ?


Le carreau est ainsi percé. Il vous reste donc à faire un perçage lisse pour passer à travers le panneau mural. Diminuer la vitesse et la pression ou passer à un foret régulier pour finir le trou à travers le panneau mural.

#LesTipsDeLauré

Évitez de percuter les surfaces des panneaux muraux, sinon l’arrière du mur sera endommagé et ne retiendra pas les attaches au mur.


Une fois que vous avez terminé, vous pourrez disposer vos ancrages muraux. Maintenant que vous l’avez fait en suivant toutes ces recommandations, les prochaines fois vous paraîtront beaucoup plus faciles !

Viens voir toutes nos photos sur Facebook !

Rendez-vous sur notre blog pour voir tous nos autres articles et toutes nos astuces !
N’hésitez également pas à nous suivre sur Facebook, LinkedIn et Instagram 🙂

Laurédanna